On a testé Le Touquet Wakepark !

Le Touquet WakeparkInauguré le 9 avril dernier, le wakepark du Touquet a décidément de la gueule. Planté en front de mer à moins de 500m de la rue Saint Jean, ce 2 poulies jouie d’un positionnement hors pair et propose un parc de modules engagé. On n’a pas fini d’en parler…

Outre son positionnement exceptionnel (à ma connaissance, il n’y a que le Malamar Wakepark qui soit ainsi placé en bord de mer), Le Touquet Wakepark est un wakepark entièrement démontable. Composé de 2 bassins de 50m et d’une structure centrale en PE (polyéthylène haute densité), cette installation a vocation d’être démontée et remontée chaque année d’avril à octobre. Ne soyez donc pas surpris si vous ne le voyez pas lors de l’Enduro…

Une inauguration en grande pompe

Installée par l’équipe du FISE suite à un appel d’offres de la municipalité, le wakepark a connu une inauguration en grande pompe en accueillant la première étape du Festival International des Sports Extrêmes. L’occasion pour les Touquettois de découvrir le wakeboard et cette nouvelle installation… Et avec des riders comme Antoine Allaux, Jules Charraux & Wes Gumpel, autant dire que le spectacle était au rendez-vous !

Une équipe sympa et des tarifs abordables

Géré par David et Jérôme de Kitezone, épaulé par 2 autres opérateurs, le wakepark du Touquet est ouvert :

  • hors vacances scolaires : du mardi au vendredi de 14h à 19h
  • les week-end, jours fériés & vacances scolaires de 11h à 19h
  • en Juillet & Août : chaque jour de 10h à 20h.

Fait marquant pour le Touquet où tout coûte une blinde : il n’est pas spécialement cher : 18 € l’heure en « basse saison » et 20 € en Juillet/Août. Le matos quant à lui est loué 2 € et à ce prix là vous avez une combi Ion et vous pouvez rider la dernière Hyperlite ! Classe.

Pensez par contre à réserver votre session car leur carnet de bal se remplit vite ! Le câble peut accueillir 4 personnes maxi par heure donc si vous êtes seul il est possible de s’incruster dans une session mais si vous êtes plus et que vous n’avez pas réservé, il vous faudra peut-être attendre le prochain créneau… qui peut-être 2-3 jours après.

2€ les Liquid Force 2016…

ou la dernière Hyperlite

Et qu’est-ce que ça donne alors ?

Étant seul à rider, j’ai eu la chance de pouvoir m’incruster dans un groupe de débutants le lundi matin. À vrai dire, j’étais même leur premier client à qui ils donnaient un palo et j’ai kiffé.

J’étais avec 3 gamins dont 2 pour qui c’était la première fois. L’opérateur a donc adapté la vitesse du câble en conséquence et ne les a pas envoyés immédiatement sur la partie module (et oui, si on veut faire plus de 50 m, il faut bien la passer).

J’appréhendais vraiment le passage des débutants sur cette partie technique mais cela s’est globalement bien passé. L’opérateur n’est pas avare de conseils et mis à part le plus jeune (le câble est accessible à partir de 8 ans), tous ont fini par réussir à passer la plateforme. Tout ça sous les applaudissements de maman idéalement placée au bord du bassin.

Jérôme de Kitezone, l’opé

La télécommande du joujou…

Un parc à la fois technique et familiale

J’étais quant à moi en wakeskate et je me suis bien amusé. Le slide est tout à fait jouable et pas très haut donc pas trop de risque de se faire mal. Il faut penser par contre à l’arroser régulièrement avec un seau car ici pas de « mouillette possible ». J’en ai fait d’ailleurs l’amère expérience en bloquant en milieu du slide et en finissant avec un beau ventriglisse…

Ma nouvelle photo Tinder

Les kickers sont également bien fun. Ils n’étaient malheureusement pas en place quand j’ai testé le parc mais Marion, notre trésorière, les a bien tâtés quelques jours plus tard en rentrant quelques 3.6 dessus.

3.6 de Marion sur le kicker

Le roof quant à lui c’est une autre histoire… Et, on comprend mieux pourquoi la licence FFSNW est obligatoire. Ici, pas le droit à l’erreur. À gauche, du PE, à droite du PE… La seule façon de s’en sortir c’est de le prendre en entier ou de sauter assez haut au sommet pour sortir après la plateforme. Perso, en wakeskate, je l’ai pas senti. Il est clairement réservé aux wakeboarders aguerris qui n’ont pas froid aux yeux.

En conclusion, on peut dire que ce wakepark est vraiment un équipement génial adapté à la fois aux débutants (il est plus facile à apprendre sur un 2.0) et aux riders confirmés. Pensez donc à l’inclure dans votre programme si vous passez sur la côte d’Opale en famille ou avec vos potes. Vous passerez un super moment en compagnie de David & Jérôme.

En plus, qui sait… Si ce 2.0 rencontre le succès escompté, peut-être pourra-t-on rêver un jour à un grand téléski full size dans la région… Ça serait si beau ;-)

Plus d’infos sur www.letouquetwakepark.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>