Reprise Wakeboard 2012 de la Team Waterwood : c’est parti pour une saison de folie !

Siège Waterwood – Lille – Mars 2012. Toute la semaine, il a fait beau et doux. On a scruté les prévisions météo. Les avis sont partagés. Ca fait trop longtemps qu’on attend ça. Le Slide Nautic annonce fièrement sa réouverture le samedi 17. Jeudi, le thermomètre a grimpé jusque 18 degrés. Ca sentait le wake board à plein nez ! On a justement clôturé la saison à Verberie le 12 novembre dernier et franchement, pour une dernière, on a bien pris notre pied … En bons riders chti’mi que nous sommes, la team restreinte de Waterwood – Fred, moi et Mone -  s’est décidée pour un trip de reprise bien mérité.

QG Waterwood – Samedi 17 mars 2012. Température extérieure 10 degrés. « Bon qu’est ce qu’il fout Fred Larose ? Toute la semaine, il s’est tâté, j’viens, j’viens pas… » Pendant ce temps, nous on est prêts mais on l’attend. Bon OK, fallait juste lui laisser le temps de se réveiller après une grosse soirée. Nouvelles board montées, voitures chargées, thermos rempli de café, combi et ptits chaussons secs et prêts… Le ciel est gris, mais ouf, pas de pluie. Ca y est on peut y aller ! Je décide d’ouvrir la route : Lille-Verberie. 1h50 et c’est plié.

Grosse drache sur la route. Temps menaçant. Il nous en faut bien plus que ça pour nous arrêter ! Arrivée sur site vers 11h15. On n’est pas les premiers. On reconnait les « geeks », certains viennent d’encore plus loin que nous, tous motivés par la même idée. Je regarde les plaques : 78, 95, 33… Wahou ! C’est cool l’ambiance va être bonne.

Le plan d’eau nous attend. Le kicker, le ponton, les accrocheurs, le A-frame, tout y est, le plan d’eau nous appelle. Tu m’étonnes, depuis le temps, ça démange. Il fait pas chaud mais on s’en fout, on est pas là pour bronzer et se la couler douce. Le temps gris est toujours là aussi, mais plus de pluie et notre instinct de ch’timi nous dit que la chance est avec nous. Le temps de saluer les collègues abandonnés y’a un peu plus de 4 mois (seulement… finalement ;-) ) et c’est parti, on va chercher notre ticket et enfiler notre équipement.

« 2h ou 5h ? » Pas trop le choix… Il était à peine midi, 2h on aurait été frustré, on a plutôt opté pour une session de 5h (45€ hors location matériel)… Pour le coup, on a eu les yeux plus gros que les muscles… De mon côté, après 2h30 de ride, ce sont mes bras qui m’ont lâchée. Malgré du sport et de la muscu pendant l’hiver, on est jamais assez préparé pour la reprise du wakeboard.

:-) Un conseil d’ami : pensez à bien vous bien échauffer avant de faire votre 1ère session, et soyez raisonnables sur les premiers runs, attendez que votre corps s’habitue un peu avant « d’envoyer le pâté ». Cela vous évitera de vous blesser, comme cela a été le cas d’un rider sur place qui s’est déboité l’épaule au 3ème tour. Pour les filles, travaillez les bras, c’est en général ce qui fait défaut en premier.

Une combi 4.3 (4.3 c’est la taille de la combi en millimètres), une seconde combi ou un top néoprène pour d’autres, au choix, lycra et board short pour le style, sans oublier les ptits chaussons, le casque et le gilet d’impact, on est fin prêts pour se jeter à l’eau. Température 8 degrés. Au moins, le choc thermique entre l’eau et l’air sera atténué. Fred finit de fixer ses chausses. Maintenant faut y aller. L’essentiel étant de nager le moins possible et de ne pas s’arrêter de rider. Le câble tourne comme s’il ne s’était jamais arrêté. Merveilleusement silencieux. Il se fond dans l’environnement. On n’entend que le bruit de l’eau qui se fend au passage des boards, sur fond de discussions entre riders.

En attendant mon tour, je me rince l’œil sur les « chauds chauds » qui envoient des grosses figures dès leur premier run : riley, S-bend, 3-6… Ils font rêver ! Equipés pour la majeure partie d’entre eux de combi sèche, ils sont comme des poissons dans l’eau… Enfin, hors de l’eau ! Je me dis intérieurement qu’on a encore du boulot, alors que l’opérateur s’adresse à moi. « Tu peux scanner ». Très pratique ce truc, tu scannes ton bracelet sur une borne comme à la caisse d’un supermarché et là mon interlocuteur me regarde en souriant « Salut Marion, ça va ? Alors tu es prête, on y va ? » Et il me passe le palonnier avec un large sourire en concluant « tu partiras après Laurent, short bleu ». Cool, le mec m’appelle par mon prénom et je connais désormais celui du gros « chaud chaud » que je vais suivre. Le feu de la poulie centrale passe au vert, je sens toute la puissance du câble qui me tire et m’emmène glisser vers ce plan d’eau frais mais sympathique. Sensation retrouvée, nouvelle board apprivoisée, ça faisait longtemps et ça fait vraiment plaisir. Je me sens revivre, ça m’avait manqué !

Après 3 tours et quelques sauts sur le kicker, voilà que j’ai planté, et me retrouve entièrement mouillée après une chute bien méritée. Malgré la combi et les ptits chaussons, le choc est saisissant, surtout sur les mains et le visage. Il faut nager, ne pas s’arrêter. Mais on oublie vite la température, c’est tellement bon de rider et de retrouver ces sensations ! Je sens ces muscles que j’avais oubliés depuis la dernière saison. En sortant de l’eau une petite brise me rappelle que nous sommes toujours en hiver. Arrivée sur le ponton de démarrage, j’opte pour un petit café. J’en profite pour photographier ces fous furieux dont je fais partie, trop motivés à redémarrer la saison 2012. Mone et Fred donnent tout, même s’ils ne sont pas fiers en sortant de l’eau. L’ambiance est conviviale, sportive, chaleureuse… Les riders discutent entre eux : wakeboard, wakeskate, kneeboard, y’a pas de clivage, ni d’âge, tout le monde est heureux d’être là et tout le monde y trouve son compte et sa place.

Presque 15h. On est au bout du rouleau. J’ai fait un tour avec la gopro (caméra HD avec boitier étanche) fixée sur l’avant de ma board. C’est clair les couleurs sont moins sympas qu’en Méditerranée, mais il fallait absolument immortaliser ce moment. Ca fait de beaux souvenirs. La team Waterwood se retrouve sur le ponton. « J’ai plus de bras ». « Et moi plus de dos ». « Moi j’ai froid quand même ». OK, ça fait un bon 2h30 de ride. C’est pas mal pour une reprise.

On aurait pu faire plus longtemps, mais on n’a pas mangé. Faut dire que sur la fan page du Slide Nautic, ils ont oublié de nous dire que le snack était fermé pour cause de travaux jusque mai. C’est dommage, si on avait su, on aurait pris des casse-dale. Certains trop motivés ont enlevé la combi pour aller chercher à manger au Leclerc du coin, pour la remettre après toute mouillée (c’est à ça qu’on reconnait les vrais riders, mais franchement c’est une épreuve, qu’on préfère éviter surtout un 17 mars et quand il n’y a pas de douche. :-) Autre conseil d’ami : si vous devez vous séparer temporairement de votre combi mouillée, si vous le pouvez remettez-la sous une douche chaude, ça sera beaucoup plus facile et agréable).

Mais bon ça nous a pas empêché de passer une bonne journée, on a été bien accueilli et on s’est contenté d’une bonne bière bien fraiche avant de rentrer. :-) Dernier conseil de fin de journée : pensez à bien vous étirer pour éviter les courbatures qui surgissent assez violemment à J+2. :-) Petit plus : si vous le pouvez, prenez un bon bain chaud en rentrant et étirez-vous de nouveau, vous souffrirez beaucoup moins le lendemain ;-)

En conclusion, c’était super, une journée digne d’une reprise à la mi-mars. Merci à Bruno et son équipe pour l’accueil au Slide Nautic. On est désormais un peu plus préparé pour la reprise au Spin, notre spot préféré, le samedi 31 mars, avec soirée BBQ camping sur place le samedi soir, histoire de profiter tout le week-end. Alors, une petite sortie avec la team Waterwood, ça vous tente ?

3 thoughts on “Reprise Wakeboard 2012 de la Team Waterwood : c’est parti pour une saison de folie !

  1. V’là c’est fait..je l’ai lu ton poste!!!
    A fond dans le wake!!! C’est trop bon de se sentir pousser par une passion!!
    Je viendrai tester ça dès que le temps s’y prête!!
    J’attends de voir ce que l’eau me réserve…nous ne sommes pas copines elle et moi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>