Waterwood aux Phillippines

Notre membre Benjo avait senti venir le froid et la neige de janvier, il a pris la poudre d’escampette et s’est offert une virée de 3 semaines à l’autre bout de la Terre : les Philippines. Retour sur ce voyage hors-norme avec évidemment la visite de 2 téléskis parmi les plus beaux au monde.

Le Camsur Watersports Complex

Le CWC se situe à côté de Naga, à 7-8 heures de bus au sud-ouest de Manille sur l’Ile Luzon Sud. On vous conseille de passer par Pasay, une ville située en banlieue de Manille. De nombreux transporteurs vous proposent le trajet pour 700 pesos (14€) avec un confortable bus de nuit. C’est l’idéal, on économise une nuit d’hôtel et on ne perd pas une journée en transfert. Les bus les plus cheap sont à 400 pesos mais très peu confortables pour dormir. On peut y aller en avion (1h30) mais compter un budget entre 70 et 100€.

Le CWC se situe à 6-7 km de Naga, facile d’accés en « Jeepneys » (bus local) de 7h du matin à 21h. Sinon les tricycles (ou tuk-tuk) font les taxis à n’importe quelle heure du jour et de la nuit (5€ à tout casser).

Le complexe du CWC est magnifique, en pleine nature, très végétal. On voit le grand volcan à coté la jungle. L’espace est aéré, sauvage, et dispose d’un restaurant et d’une grande piscine.  Des masseuses expérimentées vous sauvent la vie (le corps) avec vue sur le téléski, pour la modique sommes de 3€ la demi-heure ou 5€ l’heure.

Côté logement, le CWC propose 2 types de chambres : les « cabana », confortables, jolies, propres au pied du câble. Compter 24€ la nuit pour 2. Des chambres « luxe » existent à 50€ la nuit pour 2, mais Benjo ne les a pas visitées.

Sur place plusieurs lacs : un avec un téléski 6 poulies qui propose pas moins de 12 modules. Le lac est impeccable (sur sable) avec des modules rafraichis toute la journée.

Ensuite, 3 lacs avec des 2 poulies adaptés selon le niveau :

- 2.0 débutant :  un petit bassin avec départ de chaque côté, idéal pour démarrer ou apprendre à bloquer.

- 2.0 avec 2 bassins qui disposent de deux sliders, nickel pour les amateurs !

- 2.0 en 3 bassins avec deux 2 poulies parallèles.  Une arme de guerre avec différents sliders, rails simples ou rails doubles kings, des marches en bétons, un bassin central… Seuls les plus confirmés (tarés ?) peuvent s’y lancer. Dangereux, super flippant mais réellement époustouflant !

Côté tarifs, compter 2.5€ l’heure de ride si on a son matos, compter aux alentours de 7-8€ avec le matos de prêt. Les forfaits journées, semaine ou mois sont assez avantageux. Le câble est ouvert de 8h30 à 17h mais propose également des Night session : compter 3.5€ l’heure. Le câble n’est pas hyper bien éclairé mais on prend son pied :-) Le vent est généralement inexistant, le lac est plat et très peu de monde sur le ponton, quand vous n’êtes pas seul ! A faire absolument, c’est le coup de cœur de Benjo. Seul petit hic : l’ensemble des structures (chambres+modules) mériteraient un peu plus d’entretien…

Sinon, à faire aux alentours du site (comptez entre 1h30 et 3h de transports en bus ou bateaux) : les chutes d’eau en pleine jungle tropicale, le snorking avec les requins baleines, les thermes naturelles d’eaux chaudes, les îles paradisiaques … Rien ne manque et les tarifs sont bon marché !

 

Republ1c wake park 

Le Republ1c Wake park se situe à 2h de bus au sud de Manille (facile d’accès par Pasay, encore), comptez 1.5€ pour le voyage. Le téléski est implanté à côté de Nuvali, une ville neuve à l’américaine, friquée à mort, avec grands centres commerciaux très laids et la clientèle qui va avec (no comment).

Attention pour vous rendre au Republ1c depuis Nuvalli, il vous faudra prendre un shuttle sur 7-8 km pour arriver au site, sauf le we car il n’y en a pas….c’est le brun mais c’est comme ça ! Benjo l’a expérimenté, ça fait une trotte à pied quand même ;-)

Les infrastructures du téléski sont à l’américaine, musique très forte et pas trop à notre goût. Le service restauration laisse à désirer, il y a 15 salariés mais jamais personne pour vous servir. Les prix sont assez chers et la bouffe très moyenne.

Les logements sont situés à 5 minutes du câble en shuttle. Les résidences sont neuves mais assez peu confortables, avec plusieurs chambres communes par maison. Comptez 15€ par nuit et par personne (cher pour ce que c’est et pas terrible se retrouver avec des inconnus :-( )

Point noir : le câble est extrêmement mal géré, il ne manque pas moins de 5 à 6 cordes… Les opérateurs ne se donnent même pas la peine d’aller les chercher dans l’eau, faut leur rappeler de nous envoyer après nous avoir enfin donné un palonnier, ils ne donnent aucun conseil aux débutants… Les opérateurs sont assez désagréables et de toute évidence incompétents. Ils préfèrent bien souvent envoyer des textos alors même que le ponton est blindé ! C’est assez frustrant on espère sincèrement qu’ils vont s’améliorer.

Encore une autre incohérence : le câble ouvre à 8h30 le petit déj à … 9h30 ! Déception quand même surtout que le lac est bien (attention au liner hyper glissant en sortie) et qu’il pourrait en faire un truc top : un 6 poulies avec 13 modules tous neufs, extra niveau glisse,  variés et innovants, hormis le plus gros Roof qui est beaucoup trop large ce qui le rend inexploitable. Les modules sont très bien disposés et auto mouillants. Pour le coup, il n’y a rien a redire, c’est THE Top ! Comptez 5€ l’heure avec votre matos et 15€ avec matos de prêt.

La suggestion Waterwood (à méditer) : arracher les modules du Republ1c et les installer au CWC :-)

Aux alentours, à découvrir, les plages de Puerto Galera : comptez une grosse journée bien galère de transports divers et variés, mais ça en vaut la peine. Le volcan Talsai est à faire également, à Tagaytay. Sinon le paysage reste malgré tout  bien moins fleuri et joli que du coté de Naga.

En résumé, les Philippines restent un magnifique pays à découvrir, et si vous ne pouvez faire qu’un câble, optez pour le CWC. Dépaysement garanti : on vous laisse découvrir notre vidéo, preuves à l’appui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>